Espace-medecine.com

Comment Bien Manger sans se Priver - Protégez vos Reins des éventuelles Menaces

Le «bio » n'est pas toujours inoffensif !
4-5 sur 16 Votes

Le «bio » n'est pas toujours inoffensif !

On est tous convaincus que tout ce qui est « naturel » devrait certainement être sans dangers, c'est pourquoi on préfère toujours traiter nos problèmes de santé ou bien améliorer les fonctionnalités de notre organisme avec des suppléments naturels au lieu de prendre des médicaments pharmaceutiques.

Vous êtes certainement parmi les millions de consommateurs qui consomment des éléments naturels appelés généralement « compléments nutritifs » ou « suppléments de plantes », mais savez-vous que ces substances végétales ne sont pas aussi inoffensives que vous le pensiez ?

Les substances naturelles ne sont pas aussi saines :

Selon les enquêtes, les traitements à base de plantes que vous pourriez adopter pour surmonter un problème de santé, ou encore les nutriments que vous pourriez ajouter à vos menus quotidiens ne semblent pas aussi sains qu'on le pense. Cet aspect naturel ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas être dangereux, bien au contraire, le taux de toxicité dans de tels suppléments semble bien plus haut que celui des médicaments pharmaceutiques, les substances contenues dans certaines recettes, même connues pour leurs avantages curatifs, peuvent être toxiques et vous ne pourriez jamais le savoir.

Les risques associés à la consommation des substances végétales :

Les remèdes naturels disponibles de nos jours ne sont généralement pas homologués, ils sont en vente libre chez des praticiens appelés « herboristes » ou « thérapeutes » , ou dans des commerces non spécialisés dans le domaine de la médecine (ces remèdes sont rarement trouvés dans les pharmacies vu que la majorité d'entre eux ne sont pas certifiés), ils sont donc vendus soit dans des locaux de vente libre ou sur internet.

Les risques associés à ce genre de vente illégale sont donc multiples vu la possibilité d'exercer des pratiques frauduleuses et des dépassements sans obligation de conformité à des normes strictes. Pour cela, les commerçants insistent sur l'effet « sain » de ces remèdes pour en tirer un maximum de profit en essayant de toucher la préférence du consommateur envers « le naturel » et le « bio ».

Toutefois, le processus de la fabrication de telles substances risque de ne pas être légal et donc le risque d'effets secondaires est encore plus imminent que celui associé à l'usage de médicaments pharmaceutiques. Parmi les principales causes d'effets secondaires, vous devez prendre conscience des détails suivants :

  • Plusieurs substances végétales doivent être raffinées avant exploitation, les différents agents actifs contenus dans leur molécule peuvent avoir des effets très dangereux s'ils sont consommés dans leur état brut.
  • La posologie peut ne pas être convenable vu l'absence du contrôle des experts lors de la fabrication des recettes naturelles, certaines substances peuvent devenir toxiques si elles sont utilisées à fortes doses.
  • Le milieu dans lequel ces formules sont fabriquées peut ne pas être conforme aux normes de la fabrication des médicaments et le contrôle reste encore limité jusqu'à nos jours, le risque de contamination et de présence de bactéries est donc très évident.
  • Les réactions allergiques sont beaucoup plus attendues avec les substances végétales vu leur consommation généralement prolongée étant donné que vous gardez généralement l'idée du « bio » qui est plus sain que le chimique ou le synthétique, vous risquez donc d'utiliser ce genre de substances à volonté.


  • Avant de choisir un remède naturel (même si le choix n'est pas toujours bon vu l'absence de fiabilité vis-à-vis de la liste des ingrédients et les normes de fabrication), mais vous devez absolument rester vigilant et penser avant tout à votre santé. Vous ne devez pas uniquement évaluer les avantages et les limites de chaque produit, mais repensez à tous les détails listés ci-dessus avant de penser même à prendre une substance végétale.




    0 Commentaires sur "Le «bio » n'est pas toujours inoffensif !"

    Réagir à l'article

    Ecrivez : Ministère